"Un Cœur joyeux améliore la santé, un esprit déprimé dessèche les os."
Bible de Jérusalem-Livre des proverbes 17:22

 

Vertébrothérapie:

J'ai crée en 1989 une méthode réflexo-thérapique de réduction des blocages vertébraux par stimulation de points réflexes que j'ai découverts, situés sur les bras, jambes et thorax…

Ces points ne sont pas des points d'acupuncture répertoriés, mais toutefois des points agissant sur l'énergétique locale et générale...

Leur stimulation permet la libération des contractures para-vertébrales favorisant ainsi l'auto-déblocage des articulations.
Cette méthode a été réservée aux patients in-manipulables mécaniquement.
14000 patients ont été consultés et traités avec succès.


Définition de la réflexothérapie:


Cette médecine est un amalgame de techniques empruntées à l'Acupuncture, à la kinésithérapie, à l'ostéopathie, à la chiropractie, à la thalassothérapie et au drainage lymphatique.
Dans son principe, elle suppose que l'on peut agir à distance sur les viscères en activant un réflexe.
À chaque région de la peau correspondrait une zone organique précise sur laquelle on pourrait intervenir pour guérir une maladie.
Si les neurophysiologistes connaissent bien les réflexes traditionnels et leurs circuits nerveux, ils n'ont jamais pu retrouver ceux que cette médecine met en jeu.

Qu'elles sont les régions les plus propices à cette tehnique ?

Le corps tout entier (Acupuncture), les mains, les pieds, les oreilles, la face, le dos....

Depuis 4 ans à l'aide de la méthode Naet ( Nambudripad's Allergy Elimination Techniques), je mets au point un protocole de traitement qui vise à un véritable
" gommage " des grands chocs émotionnels vécus, y compris en vie embryonnaire.
Ce qui me permet à ce jour de traiter les troubles " psy " en lien avec ces traumas.
Les quelques témoignages qui suivent illustrent modestement les résulats obtenus.

La Méthode NAET

La définition simple que le Dr Devi Nambudripad donne de l'allergie est la suivante : "Une allergie est une réponse défavorable d'un individu, sur le plan physique, physiologique et (ou) psychologique, à la présence d'une ou plusieurs substances appelées allergènes".
Pour la majorité des gens, ces mêmes substances sont pourtant inoffensives ou bien tolérées, voire utiles à leur santé.
Il apparaît que cette "réponse défavorable" peut être définie comme "un déséquilibre énergétique du corps, causé par la confrontation de deux ou plusieurs énergies incompatibles. Ce conflit crée alors des blocages d'énergie dans les méridiens (voies d'énergie vitale), dont l'accumulation peut faire naître des affections et pathologies diverses.
Les incompatibilités ou déséquilibres d'énergie capables d'entraîner des maladies et malaises divers sont alors systématiquement considérés comme synonymes d'"allergie" dans le cadre de cette méthode.
Cherchant à identifier les causes de ces réactions, Le Dr Nambudripad a débouché sur un postulat essentiel (vérifié par les milliers de cas traités) selon lequel la réaction allergique est en fait dictée par le cerveau selon la perception que celui-ci a de la substance en cause.
Percevant cette dernière comme étant une menace pour l'organisme, le cerveau ordonne en effet au système immunitaire de mobiliser ses défenses pour combattre "l'invasion", ce qui se traduit par la réaction allergique dont les manifestations initiales ont généralement pour but de "chasser l'intrus".
Or il se trouve que cette perception est souvent erronée et que le cerveau nous trahit en déclenchant une réponse inappropriée.
La raison de ce défaut de perception pourrait avoir trait à des altérations et mutations cellulaires qui ont pris place au fil des générations et à la difficulté qu'a parfois l'organisme humain à s'adapter à un environnement en constante évolution (chimie, climat, alimentation industrielle, technologie…).
C'est pourquoi des substances qui sont extrêmement allergisantes pour certains individus sont totalement inoffensives voire nécessaires pour les autres.
A partir de cette théorie, le Dr Nambudripad découvrit qu'une stimulation des racines du système nerveux sympathique ( points d'acupuncture dans le dos) permet d'envoyer un message au cerveau qui conduit celui-ci à revenir sur sa perception erronée de cette substance précise.
Ce nouveau message s'imprimera définitivement après la stimulation de plusieurs autres points d'acupression/acupuncture et le respect par le patient de règles précises pendant un certain temps après le traitement.
Cette "re-programmation" constitue le cœur du traitement NAET proprement dit.
Après le traitement, l'incompatibilité, des énergies a complètement disparu et il n'y aura plus trace d'allergie, sensibilité ou intolérance lorsque le patient entrera à nouveau en contact avec la substance. NAET s'attaque ainsi à la cause de l'allergie et non aux symptômes qui en résultent.

( Extraits du livre "Vaincre ses Allergies" de Mme Nambudripad)..

 

 

 

Le diagnostic émotionnel avec la méthode NAET.

 

 

Lors d'un diagnostic kinésiologique il peut paraître peu évident que le cerveau du patient perçoit le message délivré par un tube du type de ceux qu'utilise la méthode NAET.
Cela peut paraître encore moins évident quand il s'agit du diagnostic d'un problème émotionnel. Cependant lorsqu'on analyse cette manière d'obtenir un diagnostic cela peut à l'inverse sembler assez vraisemblable et ce, pour différentes raisons.
Le tube est posé dans la paume, sur la peau.
Sans entrer dans de grands détails, rappelons que la peau le cerveau et les organes des sens dérivent du même tissu embryonnaire: le Neurectoderme.
Cette parenté embryologique nous permet de comprendre que la peau communique immédiatement avec le cerveau.
La peau est le siège du toucher. Les autres organes des sens comme l'ouïe, la vue, le goût, l'odorat qui nous font apprécier le moment présent, nous permettent de colorer le souvenir des faits passés.
Le questionnement pour établir un diagnostic peut se fait oralement, suscitant apparemment une réponse consciente du patient.
Mais cette même question peut être posée seulement en pensée ne pouvant être percue à l'évidence que par l'inconscient ou subconscient du sujet.
Ce qui accroît l'authenticité de la réponse.
Car,précisons le, si le conscient dans ses réponses a la capacité de déformer les faits,
le subconscient lui nous livre leur vérité. La réponse est donné par le muscle directeur qui verrouille ou déverrouille le muscle intérrogé.
On peut comprendre par ailleurs, que l'eau dans le tube contient la vibration spécifique de quelque chose de concret aliment organe ou pollen...
Mais la vibration d'un sentiment d'une émotion particulière, ou mieux la coloration émotionnelle d'un événement vécu par le patient qu'il ne va pas pas raconter au thérapeute mais qu'il va revivre en pensée dans toute sa richesse...
Comment cet événement va t-il inscrire cette richesse émotionnelle dans un tube; comment le liquide d'un tube peut-il enregistrer les vibrations d'une émotion ou d'un événement complexe?
La réponse à cette question nous est donné en nous référant aux travaux d'ASARU EMOTO.
Ce cristallographe japonnais a démontré magistralement que l'eau modifie la structure de ses cristaux à l'état de congélation selon qu'on lui adresse des pensées
de bonheur ( image harmonieuse ) ou qu'on lui fasse ressentir des pensées malfaisantes ( images difformes dérangeantes inquIétantes ).
A ce propos rappelons que le corps d'un être humain renferme environ 75% d'eau.

 

 

Une drôle d'histoire...

 

 

Il y a un an environ, je consultais une enfant de 6 mois atteinte d'eczéma sur tout le corps..
A ma grande surprise je découvrais un fort sentiment de "honte" à l'origine d'importantes perturbations d'ordre énergétique...
Comment un bébé de 6 mois peut-il charrier une telle émotion ? Je testai la maman et trouvai le même sentiment.

Heureusement pour moi, la grd-mère habitant des les parages, je pus l'inviter à me rencontrer...Toujours la honte omniprésente, sans explications...
Mais la chance me sourit lorsque j'apprends que l'arrière grand mère est agée de 65 ans et qu'il y même
encore " une mémé" de 86 ans...Je les invite toutes deux pour renouveler cette constatation d'un sentiment de "Honte" prédominant...

L'explication m'est enfin donnée par l'arrière-arrière grand-mère qui est presque à la source du drame...
Son Père a été fusillé à Verdun pour une supposée tentative de désertion alors qu'il n'était que malade...Il sera réhabilité quelques années plus tard..

Mais la famille dut vivre l'opprobre du village et fut chassée comme étant la famille du "traître"...L'enfant fut interdite d'école et le nom de son père gravée sur le monument aux morts fut effacée...

Le plus impressionnant est qu'aucun membre de la famille n'était au courant des faits, sinon de la mort de l'ancêtre durant la grande guerre, sans plus de détails...Mais chacun était marqué dans son corps émotionnel de cette terrible trace...

Nous portons parfois dans nos mémoires émotionnelles, enfouies dans notre cerveau limbique, des traces énergétiquement polluantes provenant d'évènements ayant touchés nos ascendants...Leur neutralisation sera extrêment bénéfique à notre mieux-être...

Jfm

 retour index